Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 10:48

Christianisme d’ouverture et cohérence ; à partir de l’expérience des unitariens français, note de Jean-Claude Barbier, le 2 avril 2012, publié en article à la Une du bulletin n° 115 de la Correspondance unitarienne de mai 2012


I – L’expérience historique des unitariens français


a) L’unité sur un non dit (1986-1990)


Theodore-Monod--buste.jpgDans l’esprit des fondateurs de l’unitarisme en France réunis à Montpellier à la Faculté libre de théologie protestante en juillet 1985, autour de Théodore Monod, il s’agit d’un courant chrétien en parfaite communion avec notre Eglise historique de Transylvanie. D’ailleurs, en décembre de la même année, la présidente de la nouvelle association qui vient d’être fondée (l’Association unitarienne française, AUF), l’Américaine Lucienne Kirk, qui est chrétienne et qui vient de soutenir un diplôme au Manchester College à Oxford sur l’œuvre de l’Américain et théologien chrétien James Luther Adams (1901-1994), est consacrée ministre du culte à Kolozsvar. Elle exerce son pastorat au sein de l’Eglise réformée de France (ERF) dans la région des Cévennes. Les statuts de l’association sont déposés en février 1986. Lors de son retour aux Etats-Unis, où elle sera active au sein de l’Unitarian Universalist Christian Fellowship (UUCP), Lucienne Kirk, en 1990, laisse la présidence à Albert Blanchard-Gaillard, le maître d’œuvre de l’association.

 

Buste de Théodore Monod au Jardin des plantes à Paris

 

Il y aura de nouveau un essai unitaire de novembre 2006 à septembre 2007, avec une Fraternelle unitarienne, à l’initiative de Bernard Biro, Alain Lauzet (pour la Fraternité unitarienne de Nancy) et Pierre-Yves Ruff (ex pasteur ERF et animateur de l’association Théolib), cette fois-ci sur la base des principes de l’unitarisme-universalisme. L’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU), bien que son président en exercice, Bernard Biro (président de mars à la fin décembre 2006), se soit impliqué individuellement, resta à l’écart de ce projet qui avait été négocié directement par les trois personnes sus mentionnées, sans consultation préalable de leur association.


b) Les conflits d’orientation (1990-2006)

 

Une modification des statuts en septembre 1990 précisant qu’il s’agit bien d’un christianisme (alors que les premiers statuts ne le précisaient pas explicitement), va entraîner un conflit avec John Echrodt (alors trésorier au sein du bureau), de conviction unitarienne-universaliste, mais qui, jusqu’à présent, n’avait jamais parlé explicitement de cette sensibilité puisque le débat n'avait pas été ouvert sur cette question. Cette affirmation de sa foi et de son orientation entraîne son départ en 1992. Puis, en septembre 1996, une majorité occasionnelle (avec Jean-Louis Buchert de la Fraternité unitarienne de Nancy et Roger Sauter à Genève) penche pour un unitarisme ouvert à tous les monothéismes révélés, provoquant le départ de ceux qui veulent rester au sein d’une association exclusivement chrétienne ; ce sera l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Théodore Monod, qui avait déjà été président d’honneur de la première association (1986-1996), est président d’honneur de celle-ci jusqu’à sa mort en novembre 2000. Dans cette situation conflictuelle, une association unitarienne-universaliste est fondée en mai 2003 avec Michel Baron, dignitaire du Grand Orient et non chrétien, mais elle se dissoudra en janvier 2006.


c) La mise en réseau (depuis 2002)


En octobre 2002, je fonde à Bordeaux le réseau de la Correspondance unitarienne avec deux principes. 1° - Ce réseau francophone, fondé et animé par un chrétien unitarien, est indépendant des associations existantes, y compris celle des chrétiens unitariens (l’AFCU). 2° - Le bon fonctionnement de ses activités est garanti par les associations des chrétiens unitariens (AFCU et Afrique noire), étant entendu que ces activités sont ouvertes à toutes les sensibilités de l’unitarisme contemporain qui se retrouvent au sein de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU), sans aucune exception – donc y compris avec l’unitarisme-universalisme.


A partir de cette date, le bulletin mensuel de la Correspondance unitarienne est envoyé à tous (très rapidement à environ 250 destinataires de diverses sensibilités). En novembre 2004, c’est le lancement d’une série « Les Cahiers Michel Servet ». En mai 2005, les chrétiens unitariens ouvrent un groupe d’information et de discussion sur Yahoo, « Unitariens francophones » (qui aura un doublon sur Facebook à partir de février 2012). En octobre-début novembre 2005, l’AFCU se porte candidat pour entrer à l’ICUU (Elle sera reconnue groupe émergent en avril 2006). En août 2006, un accord de partenariat est mis sur pied entre chrétiens unitariens et unitariens-universalistes français et québécois du Regroupement francophone unitarien universaliste (RFUU) basé à Montréal. En février 2007, le réseau de la Correspondance unitarienne lancent deux sites indépendants : Actualités unitariennes, La Besace des unitariens (qui est un site documentaire), auxquels s’ajouteront les Etudes unitariennes (en août 2009) et le site des Amitiés islamo-unitariennes (AIU), en novembre 2009 (après la votation suisse contre les minarets). Dans la logique de cette mise en réseau : la fondation en mars 2009 du Conseil des unitariens et universalistes français (CUUF), qui doit prendre le relais de l’AFCU pour nos relations avec l’ICUU, où siègent les représentants de toutes les activités concrètes existantes en France : associations, réseaux, sites indépendants, forums, etc.


A signaler aussi, dans le même esprit, la pratique de l’interfaith au sein de l’Eglise unitarienne francophone (depuis sa fondation en juin 2008), mais à notre façon, avec affirmation des diverses identités bien distinctes, en relation, mais non occultées ni fusionnées.


Le réseau de la Correspondance unitarienne a non seulement mis en relation des unitariens menant déjà des activités, mais il a aussi encouragé bien d’autres dans leurs propres projets : entre autres Virgil Pérez pour son forum « Histoire d’U » (en inactivité après un début prometteur), Yann pour son site « Spiritualités unitariennes » (fermé depuis), Hassan Aslafy pour le lancement d’une association unitarienne-universaliste (malheureusement non concrétisée), Didier Le Roux pour son site historique consacré aux « Unitariens » (lien), enfin Samantha Fink pour son site « Lectionnaire universaliste » (lien), etc.

à suivre ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le forum des unitariens francophones
commenter cet article

commentaires

Contact

Maël Strom
président du CUUF
contact

Recherche

logo

Conseil
des unitariens
et universalistes
français

présentation

Le CUUF est une instance de coordination nationale
qui représente la France auprès de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).
Ce site renvoie principalement aux informations publiées sur les sites de ses membres,
jouant en quelque sorte le rôle de revue de presse.
Il encourage aussi la formation d'un réseau de correspondants et de groupes locaux