Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 06:37

strasbourg 2013 7juillet cathédrale P1012405

façade de la cathédrale de Strasbourg, photos Jean-Claude Barbier, 2013

strasbourg 2013 7juillet cathédrale P1012406

A gauche les folles dans une ambiance joyeuse et débridée où l'artiste s'en ait donné à coeur joie, à droite les sages montrées en exemple par Jésus lui-même ou un ancien (les deux doigts sont ceux de Jésus rabbi enseignant, mais il n'est pas auréolé). La première des Vierges folles mange une pomme, celle qu'Eve mangea ... ce qui est un comble ! Les sages tiennent bien en main et verticalement la coupe pleine d'huile pour l'acceuil de l'Epoux.

 

C’est Matthieu qui raconte (Mt 25, 1-13)
« Alors le royaume des Cieux sera comparé à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, sortir à la rencontre de l’époux. Or cinq d’entre elles étaient folles et cinq avisées. Car les folles, ayant pris les lampes, ne prirent pas d’huile avec elles ; mais les avisées prirent de l’huile dans les fioles avec leurs lampes. Or, l’époux tardant, elles s’assoupirent toutes et dormirent. Mais au milieu de la nuit, un cri arriva : ‘Voici l’époux ! sortez à sa rencontre !’. Alors toutes ces vierges-là se réveillent et apprêtèrent leurs lampes. Les folles dirent aux avisées : ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent’. Mais les avisées leur répondirent, disant : ‘De peur qu’elle ne suffise pour nous et vous, partez donc chez ceux qui en vendent et achetez-en pour vous’. Or, celles-ci s’en étant allées en acheter, vint l’époux, et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui aux noces, et la porte fut fermée. Finalement, viennent aussi les autres vierges, disant : ‘Seigneur, Seigneur, ouvre nous !’. Lui, répondant dit : ‘En vérité je vous le dis, je ne vous connais pas’. Veillez donc, parce que vous ne savez pas le jour ni l’heure ».
Marc (Mc 13, 35) retient seulement l’idée principale (ce qui montre bien que le texte matthéen est antérieur ; le Matthieu araméen d’avant la version grecque que nous connaissons) : « Veuillez donc, vous ne savez pas, en effet, quand le seigneur de la maison vient … ».
De même chez Luc (13, 25), c’est le dénouement seul qui est repris ! : « Une fois que le maître de maison se sera levé et aura fermé la porte et que vous aurez commencé à rester dehors et à frapper la porte, disant ‘Seigneur, ouvre-nous !’ et, répondant, il vous dira : ‘Je ne connais pas d’où vous êtes’ ».
Paul semble connaître cette parabole car il exhorte ainsi les Thessaloniciens (1 Th 5, 6-8) : « Ainsi donc, ne dormons pas, comme les autres, mais veillons et soyons sobres. Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit. Mais nous, étant du jour, soyons sobres … ».
Egalement Pierre si l’on en croit la première épître qui lui est attribuée : « La fin de toutes choses arrive. Soyez avisés et sobres, en vue de la prière … Chacun, selon le charisme qu’il a reçu, le mettant au service des autres, comme de bons intendants de la multiple grâce de Dieu » (1 P 4, 7-10) ; « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le Diable, comme un lion rugissant, circule en cherchant qui dévorer. Résistez-lui, solides par la foi » (1 P 5, 8-9), fichtre !.
Plus tardivement, Clément de Rome, dans ses Homélies (3, 60-64) évoquera lui aussi cette attente vigilante du chrétien : « Heureux cet homme que son maître établira sur le service de ses serviteurs pour leur donner les nourritures en leur temps, et ne disant pas en son cœur : 'Mon maître tarde à revenir’. »

Source : Synopse des quatre évangiles, P. Benoît et M.-E. Boismard, Paris, éditions du Cerf, 2001, p. 270-271).

Seul Matthieu parle de l’époux, ce qui fait penser à celui du Cantique des cantiques, à savoir Dieu lui-même qui chérit la fille de Sion (et lui pardonne ses péchés après l’Exode dans un poème de retrouvailles). Après Matthieu araméen, ce sera "le Maître", celui qui est à la tête d’un domaine et y fait vivre ses gens et ses serviteurs, qui est assez riche pour épouser jusqu’à 10 vierges et avoir un intendant pour la gestion de ses biens ! C’est le « seigneur » au sens antique du terme, l’adonaï des textes hébreux et le kyrios des textes grecs. Est-ce toujours Dieu ? ou bien Jésus qui lui est associé dans la perspective eschatologique ? Avec en écho la longue attente des chrétiens depuis que Jésus est mort et leur a promis de revenir : « Mon maître tarde à revenir » dans le texte de Clément de Rome (IIème siècle) …
Les vierges sont dites « folles » car non prévoyantes, non raisonnables, n’ayant pas su s’organiser pour ce qui est important : être prêt pour la fin des temps. Il n’est pas dit qu’elles sont pécheresses ni indécentes et il ne faut y voir une parabole moralisante, mais une invitation, reprise du message d'urgence de Jean-le-baptiste : la Fin des Temps est proche.
Ceci dit, avec l’artiste du tympan droite de la façade principale de la cathédrale de Strasbourg, les vierges « folles » se dévergondent dans un laisser aller plein de fantaisie : une ambiance de surboum avant la lettre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans iconographie
commenter cet article

commentaires

Contact

Maël Strom
président du CUUF
contact

Recherche

logo

Conseil
des unitariens
et universalistes
français

présentation

Le CUUF est une instance de coordination nationale
qui représente la France auprès de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).
Ce site renvoie principalement aux informations publiées sur les sites de ses membres,
jouant en quelque sorte le rôle de revue de presse.
Il encourage aussi la formation d'un réseau de correspondants et de groupes locaux