Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 02:21

Après une vie de routard en bande à la Harley Davidson (biker en anglais), l'Américain Norbert Kox a découvert Dieu et s'est retiré en ermite dans la forêt du Wiscontin. Avec ses tableaux, il est devenu le chef de file de l'école des visionnaires. Il faut dire que ses oeuvres sont particulièrement colorées ! Il expose à Paris à la Halle Saint Pierre  jusqu'au 22 août 2014, dans le cadre de l'exposition "Raw Vision, 25 ans d'art brut". Mikael Corre lui a consacré un article dans Le Monde du 2 octobre 2013 :  "Norbert Kox, le biker de l'Apocalypse" (lien).

A voir ces cavaliers de l'Apocalypte "Les chariots des dieux aux roues de feu" aux extrémités d'un arbre de feu réduit à un tronc sec de fibres torsadées, avançant tel un cyclone sur une surface bleue glacée. Ils chevauchent leurs montures hippocampes comme des motos, semant la terreur. L'un d'entre eux (en blanc) porte la tiare papale et fait le signe de la victoire du Pouvoir ! ceci dit, l'artiste n'appartient à aucune Eglise. Un autre en rouge apporte la Guerre, un troisième, en vert, la Mort, et en bleu, la Famine (Apocalypse 6, 1-8).

norbert_kox_apocalypse.jpg

(1) Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! »

(2) Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore.

(3) Lorsqu’il ouvrit le deuxième sceau, j’entendis le deuxième Vivant crier ; « Viens ! »

(4) Alors surgit un autre cheval, rouge-feu ; celui qui le montait, on lui donna de bannir la paix hors de la terre, et de faire que l’on s’entr’égorgeât ; on lui donna une grande épée.

(5) Lorsqu’il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième Vivant crier : « Viens ! » Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval noir ; celui qui le montait tenait à la main une balance,

(6) et j’entendis comme une voix, du milieu des quatre Vivants, qui disait : « Un litre de blé pour un denier, trois litres d’orge pour un denier ! Quant à l’huile et au vin, ne les gâche pas ! »

(7) Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : « Viens ! ». (8) Je regardai, et voici que parut un cheval d'une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait.

Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l’épée, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terre.

Pour une interprétation de ce texte, voir l'article Wikipedia qui lui est consacré (lien).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans iconographie
commenter cet article

commentaires

Contact

Maël Strom
président du CUUF
contact

Recherche

logo

Conseil
des unitariens
et universalistes
français

présentation

Le CUUF est une instance de coordination nationale
qui représente la France auprès de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).
Ce site renvoie principalement aux informations publiées sur les sites de ses membres,
jouant en quelque sorte le rôle de revue de presse.
Il encourage aussi la formation d'un réseau de correspondants et de groupes locaux