Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 03:09

kox sacrifice de JésusUne oeuvre actuellement exposée à Paris ( lien). Nous remercions Régis Pluchet d'avoir attiré notre attention (au sein du groupe Facebook "Protestantisme libéral") sur cette oeuvre très fortement expressive.

 

D'après ce que nous voyons sur ce tableau, ce sont les puissances du Mal qui ont crucifié Jésus. Il s'agit d'un sacrifice orchestré par un prêtre portant l'uniforme nazie (avec une rune en forme d'Y renversé en guise de brassard, celle d'Elhaz que les cercles ésotériques nazis affectionnaient) et agitant une croix qui a poussé comme une plante à son extrémité (sans doute une mandragore qui faisait partie de la panoplie de nos magiciens médiévaux) . Les traits sont négroïdes de type rustique (les têtes sont clonées, dépourvues de toute individuation, identiques à celle du sacrifiant). La réunion assurément secrète se tient en pleine brousse, aux abords d'un bosquet de maigres arbustes. Hormis le prêtre, on ne voit que la tête des participants dans l'obscurité, ce qui peut faire penser à un rituel vaudoun nocturne (sauf que cette religion sacrifie des animaux et jamais des êtres humains ! lien).

Le sacrifice vide le supplicié de son sang. Les traces d'une flagellation sanglante descendent d'ailleurs jusquà ses pieds. Un crâne de mort recueille ce sang et celui-ci forme un véritable ruisseau où se reflète le crucifié.

Il n'est pas question ici de résurrection, mais ce sang, qui coule dans une steppe plutôt aride, va régénérer la terre. Après que le Mal ait été vaincu par la lance même qui perça le flanc de Jésus ... et qui transperce le serpent, la rivière de sang se couvre de nénuphars et irrigue un pommier coupé qui reverdit et donne un premier fruit (pendant de la pomme grignotée et jetée négligemment au pied de la croix - qui est celle d'Adam et Eve !  - non loin d'un champignon que l'on devine vénéneux). Le bras droit (car la rivière de sang joue le rôle de miroir) du Christ se soulève, montrant que le supplicié se libère de ses clous. Puis le sang devient de l'eau pure coulant sur des galets.

Ce passage du Mal au Bien, grâce au sang rédempteur, est en fait une inversion, le Mal devenant le Bien. L'image du crucifié, les bras levé, est de la même forme que la rune du brassard nazi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans iconographie
commenter cet article

commentaires

Contact

Maël Strom
président du CUUF
contact

Recherche

logo

Conseil
des unitariens
et universalistes
français

présentation

Le CUUF est une instance de coordination nationale
qui représente la France auprès de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).
Ce site renvoie principalement aux informations publiées sur les sites de ses membres,
jouant en quelque sorte le rôle de revue de presse.
Il encourage aussi la formation d'un réseau de correspondants et de groupes locaux