Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 11:34

Message de Jean-Claude Barbier au groupe « Unitariens francophones », le mardi 5 juillet 2011
 

Quid de la gestion démocratique des groupes sur Internet ? D'une façon générale, c'est le despotisme éclairé qui gère les groupes. Le fondateur d'un groupe Yahoo ou Google, d'une page thématique sur Facebook, d'une communauté de blogs sur Over-blog, etc., en est l'administrateur avec tous les pouvoirs : admettre ou non les candidats, virer des indisciplinés ou autres gêneurs, etc. Il n'a pas à rendre compte de ses décisions. Bien entendu, s'il est contesté, les membres peuvent quitter le groupe, ce qui s’appelle voter avec ses pieds.


Les sites associatifs, par exemple celui de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU), ou institutionnel comme celui de l'Eglise unitarienne francophone (EUfr) - une Eglise « on line » - sont par contre soumis à un bureau ou à un conseil ; le webmestre doit s'y référer pour des articles ou messages qui sortiraient du consensus existant, qui toucheraient à des questions délicates, qui engageraient des opinions personnelles, etc.


La démocratie est parfois difficile à mettre en oeuvre. Dans certains réseaux, les échanges sont strictement limités aux informations, à l'exclusion de tout avis ou discussion car des membres se plaignent qu'ils reçoivent déjà trop de messages, lesquels encombrent leurs messageries électroniques. On craint aussi que les discussions dégénèrent en polémique et créent des scissions. Les « lists » anglophones diffusent des informations, transmettent des questions, mais leurs membres n’engagent pratiquement pas de discussion ; question de culture aussi.


Internet_drogue.jpg

 

Surtout la démocratie est plus lente puisqu'il faut prendre le temps de la consultation des membres du groupe. Ceci est un handicap certain dans le milieu des internautes où l’immédiateté est devenue une habitude. Il convient néanmoins de s’y employer. Les unitariens français essaient de le faire au sein des groupes qu’ils animent, comme par exemple le groupe Yahoo « Unitariens francophones » (lien) (1), où le modérateur est attentif aux avis qui peuvent lui être donnés) ou encore la gestion par les Actualités unitariennes de la communauté de blogs "Religions en toute liberté" (lien) (2), laquelle s’agrandit par cooptation après consensus de tous ses membres suite à une circulaire trimestrielle.
(1) fondé en avril 2005, ce groupe a actuellement plus de 110 membres et échange en moyenne près de 500 messages par mois. (2) sur la plate-forme d’Over-blog, fondée en mai 2007 ; avec actuellement 70 blogs.

En général, lors des consultations, peu de gens prennent le temps de répondre, mais on peut supposer que ceux qui ne le font pas sont d'accord ou bien font confiance au responsable. A ce dernier bien entendu à savoir interpréter les signes et messages qui lui sont adressés, bref à être réceptif.


Désormais des associations, pour leur assemblée constituante ou bien pour leur assemblée générale, procèdent par une consultation sur Internet et par correspondance postale. Plusieurs va-et-vient peuvent être alors nécessaires avant une consultation finale. Lors de son assemblée générale de 2007, l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) avait adopté cette procédure. Elle n'a pas encore été appliquée, mais elle le sera très probablement cette année. Sur le plan politique, des consultations de ce genre commencent à se faire à grande échelle (par exemple actuellement la mouvance écologique française pour ses primaires, avec option par Internet ou par courrier postal).


Par la gestion de sites et de blogs l’Internet valorise indéniablement le rôle d’éditeur indépendant : c’est lui, et lui seul, qui met en musique l’information qu’il communique ; pour les groupes et forums ; c’est le rôle du modérateur ou de l’administrateur qui posent et rappellent les règles ; pour les sites d’association, c’est le rôle du webmestre, bénévole ou rémunéré. Ce sont là de nouveaux rôles qu’il convient de réguler le plus démocratiquement possible.


Pour les webmestres, c’est plus facile puisqu’ils dépendent d’une association ou d’un conseil ; mais pour les autres, n’y a-t-il pas le risque de monopoliser la parole au détriment de la mouvance à laquelle ces responsables se réfèrent ? Il faut bien le dire, tout dépend alors de l’éthique de ces responsables et de la participation des autres. Rappelons que la gestion de l'information, c'est du pouvoir même si on n'est pas à un niveau médiatique proprement dit !


Voilà une toute nouvelle culture relationnelle à laquelle il s'agit de s'initier ; elle va du despotisme éclairé,  qui a soucis d’informer les autres, à la consultation démocratique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le forum des unitariens francophones
commenter cet article

commentaires

Contact

Maël Strom
président du CUUF
contact

Recherche

logo

Conseil
des unitariens
et universalistes
français

présentation

Le CUUF est une instance de coordination nationale
qui représente la France auprès de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).
Ce site renvoie principalement aux informations publiées sur les sites de ses membres,
jouant en quelque sorte le rôle de revue de presse.
Il encourage aussi la formation d'un réseau de correspondants et de groupes locaux