Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 11:47

A partir de la fin du XIXème siècle, les congrégations unitariennes américaines, au nom des valeurs évangéliques (à savoir le vécu selon les enseignements de Jésus et non plus seulement les croyances pieuses) se sont ouvertes à des non-chrétiens : des agnostiques, des « humanistes », des non-théistes (non pas tant des athées au sens français du terme, mais des gens qui remettent en cause la représentation d’un Dieu personne intervenant d’une façon providentielle dans notre histoire). Elles furent rejointes par un courant humaniste semblable qui s’est développé aussi au sein de l’Eglise universaliste d’Amérique (dont la théologie affirme le salut universel, pour tous).

 

En 1961, la fusion de ces deux confessions a donné l’unitarisme-universalisme (l’UUisme) lequel va encore plus loin dans l’élargissement aux autres puisque, désormais, toutes les traditions religieuses sont placées sur un même pied d’égalité et les fidèles sont invités à militer pour les valeurs universelles, au-delà de ces traditions particulières. Il en résulte ainsi une nouvelle approche du religieux, sinon une nouvelle religion qui se veut d’emblée universelle. Le théisme était déjà un dépassement des appartenances confessionnelles et religieuses, mais cette fois-ci les non-théistes, les athées, voire les polythéistes et les panthéistes sont conviés à la fête commune. L’ouverture est inconditionnelle dans la mesure où les uns et les autres se retrouvent dans cette démarche commune de dépassement vers plus d’universel.

 

Le culte va en conséquence ; les fêtes religieuses sont fêtées plus que célébrées comme actes mémoriaux, mais ce sont des rituels innovants qui sont désormais de mise, à l’initiative de l’assemblée composite qui est réunie. Il s’adresse à l’Esprit, au mystère de la Vie, sans aller plus en avant dans la précision. Le but n’est nullement la recherche d’un dénominateur commun, ni celui d’une négociation inter religieuse de type oecuménique pour arriver à une cohabitation commune, ni – surtout pas – un syncrétisme de type New-Age, mais la recherche d’une spiritualité pouvant être vécue d’une façon universelle à partir de nos diverses traditions antérieures.


Parti de l’histoire religieuse des Etats-Unis, l’UUisme a fait depuis la tour du monde et de nombreuses congrégations de divers pays se rattachent à ce courant religieux, notamment dans les pays anglophones, mais aussi en Tchéquie, en Allemagne, en Espagne, etc.
 

 

En français, vous pouvez consulter le site du Mouvement unitarien universaliste au Québec (lien)  et de nombreux articles de Jean-Claude Barbier :


articles de Jean-claude Barbier (chrétien unitarien, France)

 

Dans la revue Théolib :
 

« Qui sont les héritiers spirituels de Michel Servet ? », n° 24, décembre 2003, "Hommage à Michel Servet", pp. 49-58 ; mis en ligne le 28 mai 2008 sur le site Liberté de croyance autour de Michel Servet et Sébastien Castellion en juin 2008 ( lien)
 
Sur le site Profils de libertés (lien) :

 

« Les cercles de l'unitarisme », à la Une de la Correspondance unitarienne, n° 18, avril 2003 (lien)
« La communion chrétienne est-elle un repas sectaire ? », à la Une de la Correspondance unitarienne, n° 20, juin 2003 (lien)
« Séparer Dieu et son Fils pour plus d'universel ? », à la Une de La petite gazette du 5 janvier 2005, puis classé dans la rubrique "Dialogue" (lien)
« Le christianisme post-confessionnel », le 20 janvier 2005, dans la rubrique " Chroniques " (lien), reproduit par le site du Réseau européen des protestants libéraux  (ELPN), en lien sur le site des Croyants libres Sarthe, et publié dans Le Protestant (" mensuel roman fondé en 1831 "), n° 3, mars 2005, p. 6
« Les unitariens-universalistes américains partagent leurs lieux de culte » à la Une, Correspondance unitarienne, n° 40, février 2005 (lien)
« L’unitarisme sur deux pieds" , libre propos de la Correspondance unitarienne, n° 51, janvier 2006, p. 4 (voir aussi dans le même bulletin l’article de John Eichrodt « Voyage à Montserrat : impressions personnelles » et à la même référence Internet) (lien).
« L’unitarisme est-il un évolutionnisme ? », à la Une de la Correspondance unitarienne, n° 56, juin 2006 (lien)
 « Christianisme d’ouverture et post-christianisme ; faut-il inviter les autres à faire partie de nos communautés chrétiennes ? », à la Une de la Correspondance unitarienne, n° 65, mars 2007 (lien)

Sur le site de La Besace des unitariens (lien) :


"L’accès à l’universel chez les unitariens", communication au colloque international organisé par le Servetus International Society, à Barcelone les 20-21 octobre 2006, mis en ligne le 16 septembre 2011, à la rubrique consacrée à Michel Servet (lien), en quatre parties 1 – l’universalisation de Michel Servet ; 2 et 3 –  l’unitarisme-universalisme ; 4 – la dynamique d’un christianisme ouvert


Voir aussi nos rubriques « l’unitarisme » (lien) et « l’universalisme » (au sens confessionnel – donc chrétien – du terme) (lien),

Sur le site des Actualités unitariennes (lien) :

Notre rubrique « l’unitarisme aux Etats-Unis » (lien)

Sur le site de l’Eglise unitarienne francophone (lien) :


« Croyants - non croyants : éloge de l’unitarisme – universalisme », " Réflexion " au culte francophone du dimanche 25 mai de l’Eglise unitarienne de Montréal (EUM) (2ère partie), publiée dans la Correspondance unitarienne, n° 81, juillet 08, mis en ligne le jeudi 26 juin 2008 (lien)
« L’unitarisme français »  1 – au sein de l’unitarisme contemporain ; 2 – en émergence ; 3 – l’affirmation d’une composante chrétienne ; 4 – un pluralisme démocratique s’appuyant sur les identités, publié dans la Correspondance unitarienne, n° 99, janvier 2010 (lien)
« Dieu chez les unitariens-universalistes » : plusieurs témoignages de pasteurs unitariens-universalistes, avant-propos, 1 – au cœur du réel, 2 – une création permanente, 3 – difficile à exprimer, 4 – l’expérience humaine, 5 – le choix personnel, 6 – la lutte intérieure ; texte reproduit le 5 août 2010 du site du Mouvement unitarien universaliste au Québec (lien)
« Principes et sources de l'unitarisme-universalisme » (lien), le 14 mars 2010

Sur le site des chrétiens unitariens (Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens, AFCU) (lien)


le manifeste d'Avignon, version en français - " Pour que l’unitarisme garde toute sa place parmi les chrétiens du monde entier ", le 17 août 2007, de la part des associations chrétiennes unitariennes  britannique, française, italienne, burundaise et congolaise, mis en ligne le jeudi 6 septembre 2007 (lien)

Et dans la rubrique « le vocabulaire religieux »

« Les néo-», lundi 19 mars 2007 (lien)
« Les post-», lundi 19 mars 2007 (lien) : le post-confessionnalisme, le post-christianisme
« Les dénominations des unitariens de tradition chrétienne », dimanche 18 novembre 2007 (lien) : chrétiens unitariens, unitariens chrétiens, unitariens-universalistes chrétiens
« Les universalistes », lundi 19 novembre 2007 (lien) : les universalistes, les néo-universalistes ? , les universistes
« Une nouvelle approche du religieux autour du couple unitariens / universalistes », lundi 19 novembre 2007 (lien) : les unitariens-universalistes, les unitariens universalistes (sans trait d’union), les unitariens et les universalistes, les unitariens*universalistes.
« Oecuménisme, transconfessionnalité, christianisme d’ouverture, inter-convictionnalité », samedi 16 février 2008 (lien)
« Le libéralisme en matière de religion », mardi 25 mars 2008 (lien)
« Chrétiens libéraux, libres, indépendants, alternatifs », mercredi 30 avril 2008 (lien)
« Le vocabulaire de l’universel », mardi 15 juillet 2008 (lien) : l’universel, les universaux, l’universalité, l’universalisme, l’universalisation, l’internationalisation, la planétisation, la mondialisation.
« universalisme, universisme », samedi 22 novembre 2008 (lien)
« Se situer face à la pluralité religieuse », article * de  Frédéric Rognon , professeur de philosophie des religions et d’anthropologie de la religion à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, ami de l’Arche de Lanza del Vasto, résumé par Etienne Godinot, mis en ligne le mercredi 4 février 2009 (lien) : l’excluvivisme, l’inclusivisme, le relativisme, la posture apophatique
« Qu'elle est la différence entre déistes et théistes ? », lundi 25 mai 2009 (lien)
« Faire Eglise avec qui ? », lundi 15 juin 2009 (lien) : Eglises confessionnelles, libres, latitudinaires, œcuméniques, transconfessionnelles, ouvertes, post-confessionnelles, théistes, inter-convictionnelles, universelles.
« les Eglises entre exclusivisme et inclusivité » (dont les Eglises latitudinaires), mardi 14 septembre 2010 (lien)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les récapitulatifs
commenter cet article

commentaires

Contact

Maël Strom
président du CUUF
contact

Recherche

logo

Conseil
des unitariens
et universalistes
français

présentation

Le CUUF est une instance de coordination nationale
qui représente la France auprès de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).
Ce site renvoie principalement aux informations publiées sur les sites de ses membres,
jouant en quelque sorte le rôle de revue de presse.
Il encourage aussi la formation d'un réseau de correspondants et de groupes locaux