Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 09:24

gerard_mantion_temple_antique.jpgLibre propos de Gérard Mantion paru dans le bulletin n° 115 de la Correspondance unitarienne, mai 2012. L'auteur a été assistant de Langues et Littératures Scandinaves à l’université de Caen et il parle le suédois. Il a pris contact avec notre mouvance ; nous reproduisons ici plusieurs de ses messages

 

Temple grec choisi par l'auteur dans son album photo sur sa page Facebook


10 mars 2012 (au réseau de la Correspondance unitarienne) – Bonjour, Je fais partie d'une association païenne, qui exclut l'attachement à toute formulation dogmatique, quelle qu'elle soit, monothéiste ou polythéiste. Il y a plusieurs années existaient, si ma mémoire est bonne, des "passerelles" entre les Universalistes et les Païens américains. Etant un homme de rassemblement et de dialogue, je voudrais savoir si ce type de relation s'est pérennisé, ou s'il a été interrompu ; en d'autres termes, est-il possible d'appartenir à une confrérie païenne (de structure franc-maçonnique) tout en étant membre de l'UUA francophone ? Au plaisir de vous lire. Très amicalement.


Le 17 mars 2012 (un commentaire sur le site de notre Eglise) – Personnellement, je regrette que l'Eglise unitarienne francophone soit aussi strictement monothéiste. Les congrégations unitariennes-universalistes des Etats-Unis accueillent des néo-païens en leur sein dans un esprit de dialogue et de fraternité. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi un hindouiste ou un bouddhiste, voire un shintoïste, qui sont des païens, ont leur place dans l'unitarisme francophone, et pas les autres païens. Pourquoi une telle discrimination? Le paganisme n'est pas dogmatique, l'unitarisme francophone le serait-il au bout du compte ? Serait-il moins ouvert que l'évêque luthérien Gruntvig qui, au XIXème siècle, admettait que Jésus fût un dieu au même titre que les dieux du panthéon nordique ?


Ndlr – ce commentaire venait à la suite d’un article du jésuite Paul Tihon, reproduit avec son autorisation sur le site de notre Eglise et qui évoquait l’ouverture des chrétiens aux autres religions en citant les mouvements ci-dessus. Il ne s’agissait donc pas d’une position officielle de notre Eglise ! Celle-ci pratique l’interfaith en laissant chacun prier à sa façon, selon sa propre tradition (mais en faisant toutefois un effort d’universalité afin de la partager avec les autres).
L’ordonnancement de nos cultes invite les participants à louer Dieu de cette façon : « Louons Dieu et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre ».


le 9 avril 2012 (un message sur Facebook) - L'islam mérite le plus grand respect quand il refuse l'intégrisme. Cette idée s'applique du reste à toutes les religions du monde. Sont tout aussi condamnables les autres intégrismes religieux, car ils dressent les êtres humains les uns contre les autres, appellent à la violence et au meurtre. Bien que moi-même de conviction païenne, je ne supporterais pas que mon paganisme soit un paganisme du "ressentiment" dirigé contre le christianisme, le judaïsme ou l'islam. Mon ouverture sur le monde m'amène donc à une prise de position qui est celle des unitariens-universalistes. Car je vénère davantage la Vie qu'une ou des divinités quelconques, ce qui ne signifie point que je me range dans la catégorie des athées. Je me déclarerais plutôt comme étant de sensibilité panthéiste. J'ai toujours nourri une admiration affectueuse pour la personne et la philosophie du grand homme que fut Spinoza.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contact

Maël Strom
président du CUUF
contact

Recherche

logo

Conseil
des unitariens
et universalistes
français

présentation

Le CUUF est une instance de coordination nationale
qui représente la France auprès de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).
Ce site renvoie principalement aux informations publiées sur les sites de ses membres,
jouant en quelque sorte le rôle de revue de presse.
Il encourage aussi la formation d'un réseau de correspondants et de groupes locaux